Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 09:11

Les voix des mères appellent, elles n'abrègent pas l'ici et maintenant, elles l'enluminent. Elles sont l'éternité de chaque bourgeon. Colonnes souples de comètes, elles précèdent et accompagnent, encouragent et épaulent. Dans leurs vieilles besaces, des baisers d'enfance et quelques claques résistent. Leurs bras solides arrêtent la peur, le froid, la douleur. Dans notre dos et jusqu'au cœur, elles poussent leurs routes, gardiennes du seuil. Ouvrières de ruches qui protègent le pollen des traversées, de leurs lointaines présences elles nous soutiennent, les mères. Elles nous écrivent.

 

Ile Eniger - Hors saison - (à paraître)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sedna 29/05/2017 17:26

En tant que mère, je tremble aussi pour mon enfant.. et de plus en plus avec ces attentats imprévisibles... peut-être, là aussi, l'angoisse fait-elle partie du métier de maman.. Votre texte est superbe comme toujours

Ile Eniger 30/05/2017 13:50

Oui, je crois aussi que l'angoisse fait partie du métier de maman ! Heureuse que mon texte vous ait plu ! Bonne journée Sedna;

  • : PAGES ECRITES
  • PAGES ECRITES
  • : Littérature
  • Contact

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

Bandeau - A propos - Blog : Photos Ile E.

 

Recherche

Les archives de ce site ne portent que sur les 4 derniers mois

 Photos et textes sont protégés, prière de demander une autorisation d'utilisation, merci et bonne visite

Catégories