Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 18:05

Ici se décourage, ou quelque chose comme ça. L'inconséquence de l'espèce, ses papiers gras, ses souillures, ses mensonges, ses illusions, ses cacophonies, ses hue et à dia, épuisent. Dans les arbres souffreteux, des oiseaux claquent du bec, ils survivent. Sur les branches noires du peu, la saison triste est un mouroir. Une mauvaiseté infléchit les endurances, martèle à petits coups d’ongles jusqu’à la plaie. Pourtant, la prévalence du moindre cède toujours devant le rire d'un enfant soufflant sur les akènes des fleurs de pissenlits.

Ile Eniger - Hors saison - (à paraître)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lillian-Christiane 15/06/2017 22:57

J'aime beaucoup le rire de l'enfant...et l'image du pissenlit...qui se "sème à tous vents", donc l'espoir d'une vie qui renaît toujours!

Ile Eniger 15/06/2017 23:30

Oui, la vie est forte et belle, il faut lui faire confiance. Merci de la visite Lillian-Christiane.

Sedna 15/06/2017 16:20

Votre combat épistolaire contre cette pollution que l'homme entretient est aussi le mien..j'ai peur pour les générations à venir..

Ile Eniger 15/06/2017 18:30

Il est vrai que le comportement sociétal actuel est bien peu enclin à préserver la vie et le partage ; il nous reste à essayer d'apporter une note d'amour, et toutes les notes d'amour conjuguées finiront bien un jour par faire un chant puissant... Merci de votre visite Sedna.

  • : PAGES ECRITES
  • PAGES ECRITES
  • : Littérature
  • Contact

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

Bandeau - A propos - Blog : Photos Ile E.

 

Recherche

Les archives de ce site ne portent que sur les 4 derniers mois

 Photos et textes sont protégés, prière de demander une autorisation d'utilisation, merci et bonne visite

Catégories