Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 15:35

Aujourd'hui je reçois un mot très chaleureux, vivant, posté sur le site littéraire Babelio où les lecteurs peuvent donner leurs ressentis sur les livres qu'ils ont lus. Ce mot m'a été envoyé par une fervente lectrice afin que j'en prenne connaissance, qu'elle en soit ici remerciée. 

Il n'est pas dans mes habitudes de donner à lire les retours que l'on me fait sur mes ouvrages mais, pour une fois, je ferai une entorse à cette règle de discrétion tant le contenu de ce commentaire m'a touchée.

Merci donc "Terrains Vagues" (puisque c'est sous ce pseudonyme qu'apparaît votre critique sur Babelio), merci pour la chaleur de votre ressenti, sa spontanéité, merci de m'offrir cette joie profonde de savoir que mon écriture peut participer de la véritable rencontre d'âmes.

Et par la même occasion : merci aussi à tous ceux qui, sur le même site, ont écrit ce qu'ils pensaient de mes livres, il y en a beaucoup, leurs critiques sont émouvantes ; qu'ils soient ici tous remerciés, chacun personnellement.

 

À propos de "Une pile de livres sous un réverbère"

"C'est le premier texte de ce recueil et déjà une sensation rare m'envahit.
Des mots simples, nus, comme elle, comme Ile, comme vous Madame Eniger qui encore une fois faites tomber le masque du lecteur qui se voudrait « intouchable », qui se voudrait parfois rebelle à ses émotions, par orgueil, par fragilité, par vulnérabilité, pour tant de mauvaises raisons…
Oui, une sensation rare m'a envahi. Une fois de plus Madame Eniger, vous m'avez touché à l'âme dès vos premiers mots, vous m'avez mis devant l'évidence, celle que je repousse, que je fuis si souvent quand elle s'offre à moi.
Cette quête de l'essentiel, c'est le coeur même de vos recueils. Quel bonheur de ressentir chaque pulsation, cet amour qui bat, là, dans vos pages, dans vos maux. Quel bonheur de se sentir oser être.
Quel bonheur que ces voyages aux confins de l'intime, de ceux qui remuent, de ceux qui apaisent. Vos mots ont le chant des cigales dans des paysages d'été, la mélancolie des jours qui s'assoupissent de l'automne, le figé d'une feuille morte prisonnière du givre d'un matin d'hiver, la renaissance toujours dans l'espoir que bourgeonne le printemps Vos mots Madame Eniger ont une palette de couleurs infinies. Votre poésie est aquarelle tendre, douce, légère. Elle peut avoir la rugosité, la puissance du couteau mais peu importe la technique, vos toiles vont vers le beau, le lumineux. Même dans les moments les plus sombres, l'obscur a son clair.
Madame Eniger, vous êtes probablement celle dont les mots me touchent le plus parmi les femmes que j'ai lu. Peut être parce que j'ai l'impression de vous connaitre depuis toujours, peut être parce que je connais quelqu'un qui vous ressemble beaucoup dans les forces et les faiblesses que vous laissez paraître dans vos recueils.
Vous me faites écrire de ces choses Madame Eniger, des choses que je ne vous dirais pas si j'étais face à vous. Par timidité ou plutôt par réserve. le jour rhabille ce que le soir a dévêtu, c'est peut être pour ça que j'aime tant la nuit et les gens qui l'apprivoisent.
Madame Eniger, Ile, vous êtes une Ile entourée d'haut, entourée d'oh, de tous mes oh de bonheur de lecture et de ressentis. Merci.".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sedna 28/09/2017 11:55

Un éloge tellement mérité. Je possède plusieurs de vos recueils et j'en commanderais d'autres. A chaque lecture, un moment privilégié de communion avec la nature et les sentiments. Je suis heureuse pour vous.

Ile Eniger 28/09/2017 12:05

Grand merci Sedna d'être une si précieuse lectrice !

Marie 25/09/2017 18:43

Le bonheur tient parfois a si peu de chose ...
Aujourd'hui votre émotion et votre joie me font un plaisir fou !

Ile Eniger 25/09/2017 19:05

Merci de tout coeur à vous Marie, "émotion, joie, et bonheur", partagés !

jpv 25/09/2017 18:26

"le jour rhabille ce que le soir a dévêtu..." ouah! alors, vive le soir !

Ile Eniger 25/09/2017 18:31

Et que soit la jubilation !

TerrainsVagues 25/09/2017 18:20

Merci à vous madame Eniger pour vos recueils et cette jolie surprise.
J'ai été prévenu par Marie "Moovanse", abonnée à votre blog, dont les citations sur Babelio ont donné l'envie à certains lecteurs de vous connaître.
Merci à cette fidèle lectrice passée sur Babelio.
Voilà, je savais bien qu'en face de vous je ne serais pas très loquace, mais sachez que votre attention m'a touché.
Merci :-)

Ile Eniger 25/09/2017 18:29

Mais pourquoi n'auriez-vous pas été "loquace en face de moi" ? Il n'y a aucune "hiérarchie" dans les véritables rapports humains mais des gens qui se complètent dans un partage. J'écris, vous lisez, et, comme je le disais à Joe, cela donne une existence multiple au livre ! Merci à vous !

Joe 25/09/2017 17:52

Heureuse d'avoir pu vous apporter à mon tour un peu de bonheur. Un juste retour...

Ile Eniger 25/09/2017 18:25

L'auteur et le lecteur sont la vie du livre, merci à vous Joe !

  • : PAGES ECRITES
  • PAGES ECRITES
  • : Littérature
  • Contact

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

Bandeau - A propos - Blog : Photos Ile E.

 

Recherche

Les archives de ce site ne portent que sur les 4 derniers mois

 Photos et textes sont protégés, prière de demander une autorisation d'utilisation, merci et bonne visite

Catégories