Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 14:46

(../..) Je ne crois pas en Dieu mais il arrive qu'un ange assaisonne la soupe que je trouvais trop fade, qu'un insecte corrige la teneur d'un mot, qu'un papillon se pose tout au bout de la phrase, qu'une goutte d'eau remplace le verre déjà vide et réponde à ma soif, qu'en plein hiver dans la forêt givrée un oiseau me réchauffe, qu'un murmure de feuille me défroisse le cœur. À force de cueillir des cerises à l'étal, on ne voit plus les arbres. On ne sait plus du monde que les prix à payer. Ce que l'on ne sait pas, un oiseau nous l'enseigne. Ce que l'on ne voit pas, un parfum le dessine. Les premières pages d'un livre sont toujours à écrire, le reste à corriger. Tant d'arbres m'ont aidé. Je suis toujours honteux quand je dois les couper. Je remercie la route à chaque pas que je fais. Je ne suis qu'un pêcheur sans ligne. Les sautes de l'encre sont des truites remontant la mémoire de frayères en frayeurs. À l'heure de ma mort, je changerai simplement d'horizon comme au détour d'une route.

 

Jean-Marc la Frenière - Extrait du texte "Malgré tout" sur http://lafreniere.over-blog.com/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sedna 01/12/2020 10:04

Quand on aime la nature, on sait ce qu'on lui doit, on l'aime et on la respecte comme vous le faites tous les deux si bien. En ouvrant ma fenêtre le matin, j'aperçois le rouge gorge qui vient picorer les graines et la dernière rose bien courageuse. ils me rassurent un peu sur la journée que je vais devoir vivre dans ce monde si éloigné de mes convictions.

Ile Eniger 01/12/2020 10:15

Quel joli commentaire sensible que le vôtre chère Sedna. Oui, la Mère Nature est le fondement équilibrant de la vie, du minéral au végétal en passant par l'animal et l'humain dernier maillon de la chaîne. Si les cahots actuels pouvaient enfin faire réaliser à chacun que l'essentiel réside dans le respect de toutes ces existences, ce serait enfin davantage vivable ! Quelle chance d'avoir vue sur le rouge-gorge et la rose dès le matin au réveil ! Ce sont des cadeaux immenses et je sais que vous les appréciez ! Et la belle écriture de Jean-Marc La Frenière met en évidence tous ces petits détails en apparence anodins mais tellement importants, et indispensables
Belle journée à vous. Ile

Yves BRENDEL 30/11/2020 18:40

Quel profond regard dans l'ineffable des choses les plus simples ! Celles qui nous paraissent presque indigentes, tant on a oublié la juste manière d’y poser nos yeux. La splendeur du peu sera toujours cette lumière qu’on lui accorde… Merci pour ces mots de l’insondable !
Yves B.

Ile Eniger 30/11/2020 23:43

Oui, l'écriture de Jean-Marc donne à voir la lumière contenue dans chaque élément du vivant infini. Merci à toi Yves pour ta visite ici. Ile

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes prière de demander une autorisation

Les archives portent sur les 4 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni