Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 17:06

Il eut fallu une terre solide qui ne rechigne pas à supporter les pas de toute une vie. Il eut fallu la même soif, le même verre à remplir à la même source. Il eut fallu la confiance s'expansant l'un par l'autre dans la même parole. Il eut fallu ce choix de l'impossible défiant les ornières. Ce tout jour improbable à tricoter ses ailes avec les champs d'orties. Il eut fallu ce vivre au delà des orgasmes ordinaires. C'eut été si  heureux d'être hauts, indélébiles, accomplis.

 

Ile Eniger - Les mains frêles (à paraître)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

S. 23/12/2020 10:26

Embrassons-nous avant de partir. Tout est dans le regard et la larme est un océan de regrets. Trouver l'énergie pour sortir du fond de la piscine. On ne triche plus et la sérénité est une conquête, un objectif qui n'est pas de tous les instants. Espérons avec vos mots être plus près d'un petit bonheur. S.

Ile Eniger 23/12/2020 11:22

Que ce solstice d'hiver nous rassemble dans sa lumière profonde. Oui, "la sérénité est une conquête". Passez un bon et chaleureux Noël S. et un immense merci pour vos passages ici. Ile

Sedna 21/12/2020 11:11

Des mots puissants et évocateurs comme toujours.. j'aime tellement

Ile Eniger 21/12/2020 11:46

Merci Sedna, passez une belle journée en ce début d'hiver. Ile

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes prière de demander une autorisation

Les archives portent sur les 4 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni