Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 10:54

Ils courent partout, s'agitent, s'inventent des raisons. Moi je n'ai plus la force. Et surtout plus l'envie. J'ai le rien du moment, son éclatante totalité. Sa blessure, sa lumière. Parfaites. L'instant fugitif, perpétuel. La mésange de passage. La sauterelle qui loge sur un coin du balcon. Au loin, l'écharpe neigeuse des montagnes. Le brin d'herbe à l'angle de l'immeuble. Un ballon rouge oublié. Du linge qui sèche. La voix d'un enfant qui apprend sa leçon. Ces mots, réfugiés dans mes mains. Aucune réflexion, inflexion, n'atteindront cette absoluité inégalable. Ce quelque chose élémentaire qui ne tremble ni espère. Qui est.

 

Ile Eniger - Les mains frêles (à paraître)

 

Partager cet article

Repost1

commentaires

Sedna 06/12/2020 10:47

La nature, ce cadeau merveilleux, vibre au travers de vos mots toujours délicats et justes

Ile Eniger 06/12/2020 10:58

Merci Sedna, passez un bon dimanche

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes prière de demander une autorisation

Les archives portent sur les 4 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni