Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 11:00

Les ronciers insolents dressent leurs barbelés d'épines. Accrochent, blessent, retiennent. Le temps tombe du clocher sur la terre dure, sans déranger. Un étrange paysage lunaire respire doucement. Les arbres nus implorent, bras tendus. Des bruits infimes crissent au poudreux des herbes. Des pas feuillettent une lumière dorée sur le sentier de verre et de feuilles noircies. Des écailles de glace alourdissent les paupières du jour. L'eau retenue brille dans les ornières. Des oiseaux de froid traversent la brûlure glacée. Les gouttières boivent le ciel qui s'égoutte, et gèle. Des brindilles crochètent le froid. Les crevasses des terres haussent leurs lèvres gercées. Les heures grelottent du point du jour au mica de la nuit. Tout respire maigre. Les loups et les hommes ont la même peur. La même patience. La hulotte blanche ferme son cri destiné aux étoiles. Le silence, bleu comme battements de cœur, accompagne ma main sur le papier. Caresse. L'hiver se couche sur ma page.

 

Ile Eniger - Les mains frêles - (à paraître)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sedna 18/02/2021 13:24

Merci de votre passage sur mon blog qui me touche comme à chaque fois.

Ile Eniger 18/02/2021 14:55

Avec plaisir.

Sedna 17/02/2021 23:47

entre les lignes de l'hiver qui grelotte, vos mots toujours féeriques qui donnent l'aubade au silence

Ile Eniger 18/02/2021 10:23

Plaisir que mon texte sur l'hiver vous ait plus Sedna. Bonne journée à vous. Ile

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes prière de demander une autorisation

Les archives portent sur les 6 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni