Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 11:42

(à lire en entier ici) : Journal "Le Figaro" 13 juillet 2021

 

"... inégalité de fait entre le vacciné et le non-vacciné et introduit donc une rupture fondamentale dans notre contrat social, fondé sur l'adhésion rationnelle du citoyen à l'intérêt général, son consentement libre et éclairé et l'égalité devant le droit. Tous ces principes fondateurs de notre démocratie sont réduits en morceaux."

 

"… Essayons donc, face à l'hystérie qui embrume notre jugement, de poser quelques principes clairs et de bon sens. D'abord, il n'y a nul besoin de pass sanitaire ou de vaccination obligatoire. La vaccination protège celui qui décide de se faire vacciner des formes graves du virus : le non-vacciné n'est donc une menace que pour lui-même. La vaccination est donc un choix purement individuel qui doit relever de la seule décision rationnelle de chaque citoyen. Les personnes vaccinées sont protégées, les autres choisissent en leur âme et conscience de prendre un risque pour eux-mêmes. Ensuite la citoyenneté ne se divise pas. Le pass sanitaire, qui créé de facto deux catégories de citoyens selon qu'ils sont vaccinés ou non, est une aberration éthique, juridique et démocratique. Il n'a pas sa place dans notre démocratie. Enfin, le virus ne disparaîtra pas. Il faut apprendre à vivre avec, sortir de l'état d'exception et faire confiance au libre-arbitre et à la responsabilité de chacun. La France n'est pas une cour d'école à discipliner, mais un pays où les citoyens ont des devoirs et des droits, et parmi ces droits figure la liberté de disposer de son corps. L'État doit encourager les Français à rester prudents et à se protéger du virus, mais il doit le faire comme il l'a fait pour l'épidémie du Sida : en privilégiant l'information et la pédagogie plutôt que la coercition. Ce n'est que de cette manière que l'on retrouvera un chemin qui soit celui de la liberté et non de la servitude."

 

Par Mathieu Slama

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sedna 14/07/2021 18:11

Encore une guerre entre vaccinés et non vaccinés se profile sur notre horizon bien embourbé

Ile Eniger 15/07/2021 00:00

Il semblerait que la solution réside dans la concertation, analyser les arguments des uns et des autres sans établir un climat guerrier justement. La vidéo de Christian Velot, qui explique les tenants et aboutissants du fonctionnement des virus et des vaccins ainsi que leurs plus et leurs moins est, à ce propos, fort éducative et intéressante. Mais il n'en reste pas moins que la décision qui vient d'être prise au plus haut niveau bafoue la Liberté, les Droits de l'Homme, ceux de la Santé, le Serment d'Hippocrate, le libre-arbitre, et bien d'autres choses encore, donc à chacun de se documenter sur ce que représente un telle mesure. Comme le disait Einstein "Ne faites rien contre votre conscience même si l'État vous le demande".
Vous avez raison Sedna nous voilà dans de beaux draps !
Bonne soirée à vous et que la Sagesse nous accompagne. Ile

jpv 14/07/2021 16:47

Mathieu Slama va se faire souffler dans les bronches, pour sûr ! La question est: Macron lit-il le Figaro? Un tel changement de ligne éditoriale est pour le moins surprenant, vont-ils leur sucrer leur subvention l'an prochain? J'attends encore un peu avant de m'abonner !

Ile Eniger 14/07/2021 16:57

J'aime ton humour Jean-Pierre, par les temps qui courent il est rafraîchissant ! Bises - Ile

Valérie Chevalier 14/07/2021 14:23

La situation est gravissime, Ile.
C'est la première fois que je sens ma liberté atteinte aussi profondément.
La démocratie ne doit pas proposer de tels pièges.

Extrait de l'article dans lequel s'exprime le professeur de philosophie Pierre Dulau ici en lien (https://fr.aleteia.org/2021/07/09/pierre-dulau-nous-entrons-dans-une-societe-de-lhygienisme-securitaire/) :

[...] À cela il faut ajouter que la vaccination contre le Covid s’inscrit dans le processus plus global d’externalisation technique et de privatisation des facultés humaines. C’est aujourd’hui le système immunitaire naturel de l’homme qui apparaît comme un nouveau marché exploitable par l’industrie, par l’économie. L’enjeu est de convaincre chacun qu’il ne doit la vie sauve qu’à sa subordination à cet ordre technique. Comme un opérateur téléphonique vous vend un « forfait liberté », il s’agit désormais de vous vendre le « forfait immunité » pour seulement 19,99 euros par mois. La nouveauté est que si l’on refuse, on perd des droits. On notera d’ailleurs que le pouvoir, après avoir joué la carte de la peur, utilise maintenant la carte du ressentiment en affirmant que les vaccinés vont être (ou sont déjà) victimes des non-vaccinés. L’ambition est sans doute par-là de substituer au ressentiment vertical du peuple contre les gouvernants une défiance horizontale du peuple contre lui-même. C’est là, pour tous, un jeu très dangereux.

Ne se vaccine-t-on pas pour protéger les autres plus que pour se protéger ?

Beaucoup se vaccinent sans conviction, pour qu’on leur fiche la paix, pour partir en vacances. La vaccination est plus profondément un acte d’adhésion à un nouveau contrat social de type technico-sanitaire fondé sur un idéal d’hygiène commune. D’ailleurs on a beaucoup parlé des élections régionales et départementales afin de déplorer l’abstention. Mais je pense que les élections réelles, ce sont les vaccinations. Se faire vacciner, c’est de facto dire « oui » à ce nouveau contrat-social.

Rendre la vaccination obligatoire pour certaines tranches d’âge ou certaines professions est-ce de la prévention par souci du bien commun ou une privation de liberté ?

Imposer d’abord la vaccination à certaines catégories est probablement une stratégie politique pour fractionner une obligation qui ensuite deviendra plus large. Mais cela ne change rien sur le fond, c’est-à-dire du point de vue de la logique globale de régulation des comportements humains et sociaux. Les gens qui se sont fait vacciner en disant « On va retrouver notre vie d’avant », « Nous montrons l’exemple » n’ont peut-être pas à l’esprit qu’on leur proposera une troisième, puis une quatrième dose, puis un nouveau type de traçage en temps réel de leur métabolisme etc. Encore une fois, il n’y a pas de limite immanente à ce processus. [...]

Bien à vous, Valérie

Ile Eniger 14/07/2021 15:27

Merci Valérie pour cet extrait de Pierre Dulau, qui est fort juste et éclairant. Il convient de réfléchir, de s'informer, d'exercer son libre arbitre et de ne céder ni à la peur ni à l'injonction autocrate. Le clivage qui est en train d'être instruit entre vaccinés et ceux qui ne le sont pas, va faire de "la vie d'après" un véritable enfer et un grand danger ! Oui, "la situation est gravissime" !
Que la Sagesse nous inspire et nous conseille ! Ile

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes prière de demander une autorisation

Les archives portent sur les 6 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni

Bandeau : Extrait du tableau de Françoise Pirro : La plage

A propos : Ile Eniger - Dessin Emile Bellet