Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2022 4 28 /04 /avril /2022 17:30

Tu es là-bas, errant entre les murs et le pauvre jardin qui t'enserrent. Entre le vide et tes gestes qui n'en sont plus. Tu ne sais plus ton nom, ni le mien, ni ce que nous avions tissé. Tu ne sais plus rien. Tu es fantôme coincé entre les mondes, trimballé de dérives en oublis. Depuis des années  ton existence a déserté ta vie. Les autres peuvent garder leurs raisonnements, leurs conseils ! Bien à l'abri de la douleur, que savent-ils du gouffre de l'absence, de l'insidieux abandon, de l'enveloppe vide, des jours déteints ? Encore un printemps dont tu ne sais pas qu'il est printemps. Encore ces jour après jour qui nomment l'abîme, la vacuité de l'exil. Et moi, seule à penser à toi qui manques. Et moi, seule et de roc fragile, qui veille sur le chat et l'amour. Et moi, seule à parler à nos roses.

 

Ile Eniger - Les pluriels du silence (à paraître)

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost1

commentaires

F
Subtil et poignant. Merci.
Répondre
I
Merci à vous Françoise Vignet pour ce regard attentif. Ile E.
I
Merci beaucoup Martine. Bonne journée à vous. Ile E.
Répondre
M
...Et moi seule à parler de nos roses .Magnifique de tendresse ...
Répondre
I
Merci Sedna pour votre sensibilité toujours si réceptive. Belle journée à vous. Ile
Répondre
S
Douleur de l'absence , douleur de la présence vide de présence... vous transmettez cette émotion grâce à vos mots toujours si bien choisis.
Répondre

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes merci de demander une autorisation

Les archives portent sur les 6 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni

Bandeau : Extrait photo Ile E.

A propos : Ile Eniger - Dessin Emile Bellet