Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2023 6 07 /01 /janvier /2023 12:55

Je ne parle plus qu'avec le vent, le rinçage des pluies, la confiance des bêtes, la splendeur des étoiles, et cette terre-mère qui continue à porter, nourrir, aimer, malgré la bêtise-laideur-méchanceté de la grossière humanité. Les mots eux-mêmes sont ridicules, malingres, rabougris, inaboutis pour parler de cette bonté première qui, malgré nos errances, nos balbutiements, nos simagrées, toujours nous borde, nous accompagne. Une sève pourpre alimente l'arbre du vivre. Qu'importe la maigreur des jours, ses broussailles échevelées. Qu'importe les hordes, les hardes. La parole sauvage revendique sa place, sa voix. La résistance d'être. L'unique. 

Ile Eniger - Les pluriels du silence (à paraître)

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Combien je vous rejoins dans ce cri, les mots suffiront ils pour vaincre !
Répondre
I
Je ne sais si les mots et les actes seront suffisants, mais je crois que nous y tenir avec force et certitude aidera peut-être à élever les consciences. Bonne journée à vous chère Sedna. Ile

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes merci de demander une autorisation

Les archives portent sur les 6 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni

Bandeau : Extrait photo Ile E.

A propos : Ile Eniger - Dessin Emile Bellet