Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2022 3 02 /11 /novembre /2022 12:40

Novembre s'appuie aux murs des maisons qui se ferment. Les arbres, lentement couleurs d'adieu, abandonnent leurs feuilles. Le paysage marche moins vite. Il va aux souvenirs les yeux clos. Les lieux, les gens, les choses sont encore doux pour la saison. Pourtant, l'hiver déjà profile des noirs et blancs frileux. Le silence se tait. Un soleil pâle se couche plus tôt. Les bêtes sont calmes. Les premières cheminées crachotent.  De voix brèves, quelques oiseaux encore se souviennent de l'été mais les fleurs, prudentes, rangent leurs parfums. Le premier mois du froid délivre ses pluies grises. Et au palier du jour, la lumière baisse les yeux.

Ile Eniger - Les pluriels du silence (à paraître)

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2022 1 31 /10 /octobre /2022 12:35

Mes phrases courtes serrent les sens

Creusent vers le haut. Travail de pauvre

Orties, pierres de chemin, aubépines insolentes

la beauté foisonne.

Le cierge d'une jacinthe éclaire mon papier

Le sel d'un étier assoiffe mes mots

Le ciel d'un orage fait mon encre

Mes phrases s'habillent de court pour jouer

dans les flaques

Des choses simples.

 

Extrait de : Une ortie blanche – Ile Eniger – Éditions Le Libre Feuille

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 17:02

Jours après nuits, cette paroi lisse, muette. Et l'aiguille du vent qui gifle le ciel absent. Le silence a fermé sa porte où se cassent les ongles et la douleur. Où est l'amour maintenant ? Le manque fatigue comme un jour sans soleil. La voix est rouge d'avoir crié. Elle tombe entre les doigts. Où est ce qui ne laisse plus de traces ? Un deuil de neige sale transite entre les mots. L'été gèle à l'éperon du vide. La parole pleure doucement. Un jour d'été, entre midi et deux, une brûlure jusqu'à la lumière a surgi, sidérante de fin et de commencement.

Ile Eniger - Les pluriels du silence - (à paraître)

Partager cet article
Repost1
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 15:47

Il me reste de toi, un trait de lumière dorée, l'envol d'un oiseau maigre, bec ouvert accueillant l'infini. Seule au pied du grand tout, j'entends les voix des mondes. J'apprends à n'être qu'une voix parmi les autres. Il m'en faudrait peu pour basculer vers cette absence qui tend les bras. Il m'en faudrait peu pour que mon corps, mon âme, mon esprit, fatigués par la douleur, ne s'effondrent au bas de l'échelle, là où gronde le gouffre.

Ile Eniger - Les pluriels du silence - (à paraître)

Partager cet article
Repost0
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 08:15

Je marche avec vous mes sœurs millénaires du Golghota. Avec vous je ne comprends pas, je pleure, je crie, je prie. Le silence nous accompagne. Je marche avec vous mes sœurs migrantes arrachées aux terres de vos ancêtres. Avec vous je sais la peur, le désespoir, le rien. Le silence nous accompagne. Je marche avec vous mes sœurs de partout meurtries, trahies, affamées, assoiffées, muselées, penchées aux dépouilles des vôtres et de vos rêves. Avec vous je sais le hurlement mutique sans écho. Le silence nous accompagne. Je marche avec vous mes sœurs de tous les univers, malmenées, flouées, torturées, forcées, oubliées. Avec vous je porte le fléau du non amour, son indifférence. Le silence nous accompagne. De loin, de près, toutes mes sœurs, je marche avec vous. Je ne comprends pas mais je marche. Et nos pas qui s'effacent délivrent la lumière.

 

Ile Eniger - Les pluriels du silence (à paraître)

 

 

Partager cet article
Repost1

  • Ile Eniger
  • Auteur
  • Auteur

"N'allez pas là où le chemin peut mener,

allez là où il n'y a pas de chemin

et laissez une trace"

Ralph Waldo Emerson

Recherche

Pour utilisation des textes merci de demander une autorisation

Les archives portent sur les 6 derniers mois

Pour voir les images en plus grand, cliquer sur l'article

 

 

Catégories

Pour commander mes livres

"Écrire c'est aimer sans la peur épuisante d'être abandonné"

René Frégni

Bandeau : Extrait photo Ile E.

A propos : Ile Eniger - Dessin Emile Bellet